Le bas monde et lau-del

(O est le mirage et o est la Vrit ? Que faire pendant quil est temps

.

Si tu tombes sur un indigent qui accepte de porter pour toi ta provision jusquau Jour de la Rsurrection et quil te la rendra au moment o tu en auras grand besoin, saisis cette occasion et fais-la-lui porter, et donnes-en encore davantage, si tu en a les moyens, car tu pourrais rechercher une telle occasion sans la trouver jamais. Et profite de la prsence de quelquun qui voudrait temprunter quelque chose quand tu es riche, et te le rendra le jour o tu seras dans la gne.

Cest seulement ce que tu auras dpens de tes biens (en uvre de bienfaisance) pour ta Vie future, qui tappartiendra (te sera utile), alors que ce que tu en auras gard, ira ton hritier.

* Lamour fou de ce monde est la plus grand des calamits et des misres.

Le bas monde rapproche la mort, loigne lespoir, anantit les hommes, et change les tats. Quiconque tente de le vaincre, il le vaincra, et quiconque essaie de labattre, il labattra. Mais celui qui lui dsobit, il lui obira, et celui qui labandonne, il viendra vers lui.

Sortez (lamour de) ce bas monde de vos curs avant que nen sortent vos corps, car vous ny tes que pour passer une prouve, et cest pour un autre monde que vous avez t crs.

ǡ : ; .

Ne laisse rien de ce monde derrire toi, car ce que tu lguerais ira lun de deux types dhommes : ce sera soit un homme qui lutilisera dans la voie de lobissance Allah Gloire Lui- auquel cas il se sera rjoui du produit de tes efforts et de tes souffrances, soit un homme qui le dpensera dans la voie de la dsobissance Allah Gloire Lui et auquel cas tu auras t son complice dans le pch. Or, aucun de ces deux genres dhommes ne mrite que tu le prfres toi-mme.

Tout ce que tu rates dans ce bas monde est comme un butin pour toi (dans lau-del).

La fortune rehausse son propritaire dans ce bas monde et le rabaisse dans lautre monde.

Tu es cr pour la vie future, travaille donc pour elle.

Tu nes pas cr pour la vie dici-bas, pratiques-y donc labstinence et dtourne-toi delle.

Vous avez t crs pour la vie future et non pour le monde dici-bas et pour lternit et non pour lanantissement.

Si vous dsirez le monde dici-bas, vous aurez perdu votre temps pour ce quoi vous ne resterez pas et ce qui ne restera pas pour vous.

Si tu te tournes vers le monde dici-bas, il se dtourne de toi, et si tu ten dtournes, il se tourne vers toi.

 Le bas monde est comme le filet : il entoure celui qui le dsire et vite celui qui sen dtourne. Ne penche donc pas vers lui ton cur ni ne tourne vers lui ton visage, sous peine de tomber dans son filet et de subir son uvre danantissement.

Ce bas monde pourrait parfois sourire fortuitement un homme non avis et se dtourner raison([1]) dun homme rflchi (averti). Ainsi, si la chance venait te sourire un jour alors que tu nas rien fait pour la mriter, ou que tu rates un objectif escompt pour la ralisation duquel tu avais travaill judicieusement, garde-toi dtre conduit par cet apparent paradoxe dsirer lignorance et abandonner la raison, sous peine dtre entran par une telle attitude vers la misre et la ruine. 

Ce bas monde change promptement, se dplace frquemment, trahit durement et ruse continuellement. Ses tats sbranlent, son bienfait change, sa prosprit diminue, ses plaisirs se gtent : celui qui le sollicite    est vou lhumiliation et celui qui sy embarque trbuche.    

; . . . !

Ce bas monde est une demeure de prissement et de fatigue, de vicissitudes et dpreuves. Demeure de prissement, car le Temps a larc tendu, ses flches ne manque pas leurs cibles et ses blessures ne se cicatrisent jamais. Il lance la mort sur le vivant, la maladie sur le bien portant et la destruction sur le survivant. Cest un mangeur insatiable et un buveur inapaisable. Demeure de fatigue, car ltre humain accumule des aliments quils ne mange pas et construit des btiments quil nhabite pas, puis il retourne vers Allah sans porter ses biens ni transporter ses btiments.

Quiconque rgularise laffaire de sa Vie future, Allah lui arrangera laffaire de sa vie ici-bas.

ǡ ǡ ǡ ǡ .

Allah Il est sublime- a cr ce bas monde en vue dun autre monde. Il y prouve les gens pour voir lesquels dentre eux sont les meilleurs dans la bonne action. Nous navons donc pas t crs pour ce bas monde, ni navons reu lordre duvrer pour lui. Nous avons y avons t placs plutt pour y tre prouvs et pour y uvrer en vue du monde suivant.

Soyez les enfants de lautre monde et non ceux de ce bas monde, car chaque enfant rejoindra sa mre le Jour de la Rsurrection.

Soyez de ceux qui ayant pris conscience de la nature prissable de ce bas monde, y observent labstinence, et de la nature ternelle de lautre monde, uvre pour lui.

Vous avez plus besoin de construire la demeure ternelle que la demeure phmre.

De mme que le soleil et la nuit ne sassemblent pas, de mme lamour dAllah et lamour de ce monde ne sassemblent pas.

Ce bas monde est tournant, modres-y donc tes dsirs et patiente jusqu ce que ton tour arrive.

ǡ

Ce bas monde a t cr comme tape vers un autre monde et non pour lui-mme.

ǡ ǡ !

Le monde dici-bas est pareil au serpent dont le toucher est doux, alors que dans son creux sagite un poison mortel : lignorant bern y succombe, alors que le sage averti lvite.

La fortune et les enfants sont lornement de la vie ici-bas, alors que la bonne uvre est la moisson de la vie future.

Ce bas monde est comme le serpent : il a le toucher doux mais son poison est mortel. Dtourne-toi de ce qui ty plat, car trop peu de ce monde pourra taccompagner. Et sois le plus prudent avec ce qui te rjouit le plus en lui.

ɡ . ǡ . .

Je vous mets en garde contre ce bas monde, car il est une maison dinstabilit et non une demeure dtablissement.  Il sest orn de sa vanit et il sduit par son ornement. Son bien est peu et son mal est prt. Ses biens sont faits pour tre repris et ses constructions sont destines la destruction.

: . .

Ce que tu as de ce monde entre les mains, avait un propritaire avant toi et il en aura un autre aprs toi. Tu nes en tout cela quun thsauriseur pour un des deux hommes suivants : soit un homme qui utilisera ce que tu auras thsauris dans la voie de lobissance Allah, auquel cas, il se rjouira du produit de ton labeur, soit un homme qui lutilisera dans la voie de la dsobissance Allah, auquel cas, tu auras t misrable avec ce que tu auras thsauris pour lui. Or aucun de ces deux types dhomme ne mrite que tu le prfres toi, ni que tu portes une telle charge pour lui. Contente-toi donc de souhaiter pour celui qui ta prcd, la Misricorde dAllah, et pour celui qui te succdera, la subsistance dAllah. 

! .

Ce bas monde est une demeure dont le dbut est fatigue et difficults et la fin anantissement. Ce quil a de licite demande des comptes, et ce quil comporte dillicite est passible de chtiment. Celui qui sy enrichit succombe la sduction et celui qui y reste pauvre, est en proie aux soucis. 

Ce bas monde na pas t cr pour vous comme une maison de sjour, ni un lieu dtablissement, mais comme un passage (tape, relais) pour que vous vous y approvisionniez en bonnes oeuvres pour la demeure dtablissement ternel. Soyez-y donc prts un prompt dpart, et ne vous laissez surtout pas berner par ce monde phmre et ne soyez pas envots par sa sduction.

Garde-toi de lamour de ce bas monde, car il est lorigine de toute faute et le mtal de tout malheur.

Le plus gagnant des gens est celui qui troque le monde dici-bas contre le monde futur.

Le plus perdant des gens est celui qui accepte de substituer ce bas monde au monde futur.

; ǡ ;

Ce bas monde et le Monde futur (al-khirah) sont deux ennemis opposs et forment deux voies diffrentes. Ainsi, quiconque aime ce bas monde et lui livre son cur, dtestera le Monde futur et lui deviendra hostile. Et ils sont pareils lorient et loccident avec un passant entre les deux : plus celui-ci sapproche de lun, plus il sloigne forcment de lautre. En fin de compte, les deux mondes ressemblent deux femmes rivales.

. . .

La vie dici-bas est la fin de la porte de la vue de laveugle (de cur), lequel ne voit rien au-del, alors que la vue du clairvoyant perce la fin visible de ce bas monde et sait que la Demeure ternelle se trouve derrire (au-del). Ainsi, le clairvoyant se dtourne de ce bas monde, alors que laveugle de cur se tourne vers lui, et tandis que le premier sy approvisionne pour lau-del, le second sy approvisionne pour en jouir. 

ǡ ǡ ǡ ǡ

Allah quIl soit glorifi- a cr le monde comme un relais vers un autre monde, et pour y prouver les gens en vue de savoir lesquels dentre eux sont les meilleurs par leurs actes. Nous ne sommes pas crs pour ce monde, ni navons reu lordre duvrer pour lui. Nous y avons t mis plutt pour y subir ses preuves et pour travailler en vue du Monde futur.

**Si tu subordonnes ta Religion ta vie dici-bas, tu anantiras ta Religion et ta vie dici-bas, et tu seras dans la vie future parmi les perdants.

Si tu subordonnes ta vie dici-bas ta Religion, tu gagneras et ta Religion et ta vie dici-bas, et tu seras dans la vie future au nombre de gagnants.

.

Le plus grand des soupirs le Jour de la Rsurrection sera celui dun homme qui avait gagn son argent dans la dsobissance dAllah et lavait laiss un hritier qui layant dpens dans lobissance dAllah, est entr au Paradis alors que lui est all en Enfer.

La crainte dAllah dans ce monde est une assurance contre sa crainte dans lau-del.

ǡ ǡ ! ǡ ǡ .

Les Amis dAllah sont ceux qui regardent lintrieur de ce bas monde, lorsque les gens en regardent la surface ; qui se proccupe de son aspect futur, lorsque les gens soccupent de son aspect immdiat. Ainsi ils ont tu de ce bas monde ce quils craignent quil les tue et ils en ont abandonn ce dont ils savaient quil les abandonnera. Ils considrent comme insignifiant ce que les gens voient dans ce monde comme considrable, et ils croient quatteindre un tel objectif mondain est un anantissement. Ils sont les ennemis de ce avec quoi les gens sympathisent, et les amis de ce que les gens peroivent comme ennemi ! Cest travers eux que le Livre fut connu et cest en lui quils  ont puis leur savoir. Cest par eux que le Livre sest dress et cest par lui quils se sont dresss. Ils ne voient pas un objet despoir au-dessus de ce quils esprent, ni un objet de crainte au-dessus de ce quils craignent.

Les gens se rpartissent en deux types de solliciteurs et chacun deus est son tour sollicit : celui qui sollicite la vie dici-bas, la mort le demande jusqu ce quelle len sorte, et celui qui sollicite la vie de lau-del, la vie dici-bas le demande jusqu ce quil obtienne ce qui  lui y est imparti.

:

Les gens font deux sortes de travail dans la vie dici-bas : les uns travaillent dans ce monde pour ce monde, lequel les distrait de lautre monde, craignant de lguer la pauvret leurs hritiers en se convainquant que ceux-ci seraient pauvres, et de cette faon, ils perdent leur vie au bnfice dautrui ; les autres travaillent dans ce monde pour le monde futur, et reoivent sans difficult ce qui leur est imparti, gagnant les deux demeures la fois, celle dici-bas et celle de lau-del.

. . .

ǡ ǡ .

Le jour que vous tes en train de vivre est peut-tre le seul qui vous reste pour esprer, dsirer et travailler et, pass ce jour peut survenir le trs grand vide de la mort. Quiconque travaille durant ce temps d'espoir et d'esprance, devra rcolter la moisson de son labeur et la mort ne lui psera pas. Mais celui qui ne se soucie gure d'utiliser cette priode perd son temps, gaspille son travail et la mort sera pour lui une calamit."

Paradoxalement, je ne connais pas quelque chose d'aussi dsirable que le Paradis, cependant que ceux qui y  aspirent ne font rien pour y accder, ni quelque chose d'aussi effroyable que l'Enfer, cependant que ceux qui le craignent ne font rien pour l'viter. Celui pour qui le vrai na pas dutilit, le faux lui nuira, et celui que la guidance ne peut remettre sur le droit chemin, cest vers la mort que lgarement le conduira.


[1] La vie dici-bas est normalement pour le croyant est un lieu dpreuves et de souffrances. Donc il est normal quun croyant avis soit soumis aux preuves de la vie.