Le rappel du service rendu (al-mann) : acte dvalorisant

Celui qui rappelle sa bienfaisance, agit comme sil ne lavait pas accomplie.

Le rappel du service rendu efface sa valeur de bienfaisance

Le rappel de la faveur (du service rendu) la dvalorise (en efface le mrite de bienfaisance)

*

*La meilleure des bienfaisances est celle qui nest pas prcde datermoiements ni suivie du rappel de la faveur.

*

La beaut de la bienfaisance, cest de ne pas la rappeler.

* La vermine de la gnrosit, cest son rappel.

La meilleure charit est celle qui ne soit pas accompagne ou suivie de rappel de faveur.