LImam Ali (p) sur lui-mme et sur les mrites et les vertus des Ahl-ul-Bayt (p)

Je ne vous appelle jamais un acte dobissance ( Allah) sans lavoir accompli pralablement moi-mme, ni ne vous interdis un acte de dsobissance, sans lavoir pralablement interdit moi-mme. 

Javais lhabitude dentendre toujours la rponse du Messager dAllah- que les prires et le salut dAllah soient sur lui- quand je lui posais une question, et quand je nen posais pas, il prenait linitiative de menseigner.

Les membres de ma famille et moi, sommes une scurit pour les gens de la Terre, tout comme les toiles sont une scurit pour les gens du Ciel. 

O vous les hommes ! Interrogez-moi avant de me perdre, car je suis plus aucourant des chemins du ciel, que vous ne le soyez des chemins de la terre.

Interrogez-moi avant de me perdre, car par Allah, il ny a pas un seul verset du Coran sans que je sache propos de quel sujet il a t rvl, et o il a t rvl : dans une valle ou sur une montagne. En outre Allah ma gratifi dun cur connaisseur et une langue parlante.

Il ny a pas un Verset qui  soit rvl sans que je ne sache propos de qui ou de quoi il fut rvl, o et quand  il fut rvl : pendant la nuit ou le jour, dans une montagne ou une plaine ; et Allah ma favoris par un cur comprhensif et une langue bien parlante.

Je suis libre daccomplir ou non un acte de bienfaisance envers quelquun qui je nai pas fait une bienfaisance, mais je suis tenu de complter la bienfaisance envers quelquun en faveur duquel jai entrepris un acte de bienfaisance, car si je le complte, je laurai prserv et si je linterromps, je laurai perdu, et si je le perds, cest comme si je ne lavais pas fait ! 

Je suis trs loign dune attitude o jinterdirais aux gens ce que je ne minterdis pas pralablement ou je leur commanderais ce que je napplique pas pralablement dans mes actes, ou jaccepterais deux ce qui nest pas agr par mon Seigneur.

( )

. . .

. . ɡ . .

Ils (Les Ahl-ul-Bayt) sont la vie de la science et la mort de lignorance. Leur mansutude vous indique leur science, leur apparence leur intrieur, et leur silence la solidit de leur logique. Ils ne diffrent pas de la Vrit ni ne divergent sur elle. Ils sont les piliers de lIslam et ses entres de la protection. Par eux le bon droit a recouvert sa place et le faux est chass de sa position  et sa langue dracine. Ils ont compris la Religion dans un esprit de conscience et de protection et non par des ou-dire et des rcits, car les rapporteurs de la science sont nombreux mais ses gardiens sont rares.

Nous (les Ahl-ul-Bayt), sommes la porte de labsolution des pchs, la porte de la paix : quiconque y entre sera sauv et aura le salut, et qui conque la rate, prira.

Celui qui nous (les Ahl-ul-Bayt) aime dans son cur et qui, sous la contrainte, fait semblant de nous dtester dans sa langue (pour dissimuler son amour envers nous devant nos ennemis), ira au Paradis.

Qui nous aime, quil prpare un habit contre le malheur.

.

Notre cause est si difficile et prouvante que ne peut supporter quun serviteur dont Allah a prouv le cur en vue de la foi. De mme nos hadiths ne peuvent tre perus que par des curs fidles et des esprits nobl es.

Sachez que nous, les Ahl-ul-Bayt, sommes les portes de la mansutude, les lumires des tnbres, et le phare des nations.

Que cest trange !! On revendique la succession du Prophte  parce quon est Compagnon, mais on la refuse ceux qui sont la fois ses Compagnons et ses proches parents !!!